TendanceElections législatives : Quelle implication pour le mandat d'Emmanuel Macron ?

Elections législatives : Quelle implication pour le mandat d’Emmanuel Macron ?

Depuis ce dimanche 19 juin, la déception s’est installée dans le camp de la mouvance présidentielle. Emmanuel Macron n’a pas réussi à avoir la majorité absolue au Parlement. Il doit donc mettre en place une équipe relativement solide pour remporter le pari sur les cinq prochaines années. Voici quelques détails.

Une surprise désagréable pour le camp Macron

Il ressort des premiers résultats aux élections législatives que le parti du Président Emmanuel Macron n’a plus la majorité absolue. Contre toute attente, l’extrême droite s’est imposée de façon particulière lors du second tour. La conséquence directe est que le président pourrait avoir du mal à faire passer ses réformes à moins qu’il n’arrive à s’allier à d’autres partis.

La situation est une première dans l’histoire de la Vè République et pourrait conduire à une instabilité politique sans pareille dans le pays. La première Ministre Elisabeth Borne l’avait d’ailleurs notifié dans son intervention en annonçant que c’est un risque pour la politique en France.

De son côté, Bruno Le Maire a rassuré que la situation ne sortira pas du contrôle du gouvernement mais que celui-ci doit se montrer beaucoup stratégique.

Pour obtenir la majorité absolue, le parti devrait remporter au moins 289 sièges parmi les 577 disponibles. Les premiers rapports effectués annoncent un nombre de sièges inférieur à 250 sièges pour Macron. Jean Luc Mélenchon serait à la tête de la plus grande force d’opposition de la nouvelle Assemblée Nationale, notamment avec environ 160 sièges. Il a ainsi ravi la vedette au parti de Jean-François Copé.

Le Pen a aussi réussi un bel exploit selon les rapports de sondage, notamment en remportant un peu moins de 100 sièges. La rivale de Macron au second tour de l’élection présidentielle peut désormais se faire représenter à la chambre basse de l’Assemblée, ce qui n’a pas eu lieu depuis plus de trois décennies.

Quelques ministres en partance du gouvernement

Par ailleurs, il faut noter que les élections législatives ont été marquées par un relatif fort taux d’abstention. Ce taux estimé à 54 % reste toutefois inférieur à celui enregistré en 2017. De plus, sur 28 ministres, 15 se sont présentés aux élections législatives. Les résultats qu’ils ont obtenus pourraient conditionner leur avenir au sein du gouvernement de Macron.

Plusieurs ministres de l’actuel gouvernement de Macron se sont faits battre. Il s’agit notamment de Brigitte Bourguignon, Ministre de la Santé et de sa collègue de la transition écologique. La Première Ministre Elisabeth Borne a pu tirer son épingle du jeu, contrairement à la secrétaire d’Etat, Justine Benin. Il est fort probable que tous les ministres dans le cas (3 sur les 15 présentés) soient tenus de prendre la porte. Macron n’en a pas vraiment parlé mais il avait déjà appliqué cette règle en 2017.

Un remaniement ministériel pourrait donc être d’actualité dans les tous prochains jours car cela permettra à Macron de choisir ses coéquipiers pour les cinq prochaines années qui s’annoncent un peu particulières pour sa gouvernance.

Elisabeth Borne a réussi à s’opposer dans la sixième circonscription malgré qu’elle soit à sa première participation. Sa démission pourrait survenir dans les prochaines heures si elle doit se conformer aux traditions de la Vè République. D’ailleurs, plusieurs voix se lèvent déjà dans l’opposition pour réclamer sa démission.

  • MASSOT EDITIONS Les 100 jours
    Ce livre est une bande dessinée visant à faire connaître au plus large public les mesures très concrètes qui figurent au programme d'Emmanuel Macron et qui attendent les Français depuis son élection.Il se veut à la fois instructif et divertissant. Le nouveau Président de la République sera mis en scène à travers un vrai scénario accompagné de dessins vifs et amusants, en noir et blanc.La plupart des gens ignorent dans le détail le programme d'Emmanuel Macron. Quelques priorités et quelques mesures phares ont été mises en avant - l'importance accordé à l'école primaire, la réduction des cotisations pour les salariés, l'effort porté sur la formation et l'apprentissage, le recrutement de 10 000 policiers et gendarmes, etc.- mais beaucoup de mesures, très importantes pour notre vie quotidienne, ne sont pas - ou peu- connues.Pêle-mêle :Le rétablissement de l'étude au collège après la classe.L'interdiction de l'usage des téléphones portables à l'école primaire et au collège.L'obligation de servir dans les cantines et les restaurant d'entreprise des produits bio, écologique ou issus de circuits courts.La publication du nom des entreprises qui ne respectent pas l'égalité salariale homme/femme.Des amendes immédiates pour incivilité (harcèlement des femmes dans la rue, crachats, etc.).L'obligation faite aux services publics (Sécu, etc.) d'afficher leurs résultats en matière de qualité du service (accueil, temps d'attente...).Le voile autorisé à l'Université.Erasmus étendu aux apprentis (et non plus aux seuls étudiants).Prime de 1 000 € pour acheter un véhicule moins polluant.Droit à l'oubli (pour un emprunt ou une assurance) pour les personnes ayant été gravement malades.Le scénario insistera sur celles-ci tout en rappelant les grandes mesures prévues. Il suivra le nouveau Président dans l'exercice de ses fonctions (conseil des ministres, visite à l'étranger, réception de corps constitués, déplacements en province, promenades dans les jardins de l'Elysée...). A travers l'oeil d'un témoin à la fois privilégié et non partisan : le garde du corps du Président. Qui, en quelque sorte, symbolisera le peuple.
Lou
Lou
Rédactrice passionnée, je m’intéresse à tous les sujets qui font l’actualité française et internationale. En tant que passionnée de politique et d’actu, je souhaite livrer à nos lecteurs des articles clairs et précis afin que tout devienne facile à comprendre.
Articles en relation